Vidéos en-tête de la page d’accueil:

1) Géométrie (2017) de Jocelyne Alloucherie

Géométrie est un récit fictif dont l’origine est le soliloque d’un promeneur solitaire entendu alors qu’il racontait ses pérégrinations quotidiennes dans certains jardins publics. Ses propos ont été mémorisés et réécrits sur des laps de temps, souvent distants, permettant d’insérer dans la trame des éléments nouveaux, survenus fortuitement pendant le tournage. L’intention originelle est demeurée : préserver la dimension sociale, philosophique et poétique se dégageant de ce qui a été raconté. Les prises d’images, pour bien rendre sensibles les dimensions implicites livrées par cette parole singulière, ont été réalisées sur plusieurs années; à l’hiver, en février, lorsque la lumière et le temps le permettaient, et afin de respecter le moment et le lieu où ce monologue a été entendu…

(Voir programmation 2017-2018)

 

2) Phase I : objets matières (2017) de Mélanie Bédard

Sur des cavenas vierges, plusieurs artistes invitées et dirigées par Mélanie Bédard sont conviées à un dialogue métissé de gestes créatifs incarnés dans la matière. Peinture, sculpture, céramique, tricot, petit point, fabrication du savon, travail du son, gravure sur bois, etc. s’y trouvent mis en scène de manière collaborative et libre. Comme une ode à l’amitié et par le jaillissement commun de leurs savoir-faire à travers ces divers matériaux, ces animations sont issues d’un laboratoire de création, une réflexion ouverte et intuitive

(Voir Programmation 2017-2018)

 

3) Pylône (2017) de Johann Baron Lanteigne

Johann Baron Lanteigne est un artiste montréalais qui s’intéresse tout particulièrement aux nouveaux médias. Son approche non-narrative unit lumières et sons afin d’évoquer les relations entre l’identité physique et virtuelle via les progrès technologiques. Membre actif des mouvements New Aesthetics et Glitch Artist Collective, ses différentes techniques de manipulation et de corruption de données digitales unissent son intérêt pour l’architecture, la peinture et le design et donnent lieu à un résultat hybride croisant le net art, le vidéoclip et la « demoscene » européenne du début des années 2000. Ses œuvres ont été diffusées en France, au Royaume-Uni, en Ukraine, en Hongrie, en Pologne, en Lituanie et au Canada.

Réalisé dans le cadre d’une résidence-expo de création dans nos studios. Pylône est une extension du projet br\che.

Trame sonore réalisée par LILLITH twin.

 

4) Extase Galactique (2012) de Carol-Ann Belzil-Normand

« Le film Extase Galactique est l’expression d’un fantasme presque enfantin de représenter toute la complexité de l’univers dans une forme très schématique et humoristique. Par une progression destructive du monde, c’est l’extase du trop plein vers le vide, un vide occupé par la présence des constellations et du noir de l’univers. Les effets sonores cheaps permettent une narration continue du film qui progresse tranquillement vers la contemplation du silence » C.-A. Belzil Normand