David Martineau Lachance

Y succomber

Laboratoire

5 au 19 novembre 2018

Description

Juillet 1518, à Strasbourg, on documente en détail les pérégrinations de Frau Troffea qui s’agite avec ferveur dans les rues de la ville. Quatre cents autres danseurs s’ajoutent, la majorité mourant avant la fin d’août. En 1985 naît la maison de disque Metroplex à Détroit aux États-Unis. À peine cinq ans plus tard, un club berlinois, le Tresor, devient l’épicentre de la musique techno d’abord en Allemagne, puis dans le reste du monde.

Y succomber est une métaphore sur le thème de l’hystérie collective, plus précisément des épidémies dansantes. On nous y dévoile une interprétation transhistorique – de la Renaissance germanique aux raves berlinois – de deux personnages se livrant à une joute chorégraphiée. Ce pas de deux, parfois tendu, mais aussi poétique, dévoile alors l’effort stérile et effrayant d’une danse irrémédiablement stoppée par la mort.

Laboratoire «Tablette-graphique»

Biographie

Né à Québec, au Canada, David Martineau Lachance complète un baccalauréat en études cinématographiques et en cinéma d’animation à Concordia et une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM à Montréal. Son travail a été exposé dans une variété d’institutions publiques et privées depuis 2012 (L’Œil de Poisson, SKOL, L’Écart, Galerie FOFA) et projeté à plusieurs festivals internationaux depuis 2006 (Berlin ZEBRA, Fantasia, Ottawa International Animation Festival). En parallèle, il participe à diverses résidences (MACBSP, Centre Sagamie, La Bande Vidéo), compose des bandes sonores pour des films et fabrique des costumes pour le théâtre (MITF New York).

Bureaux et studios

541, rue de St-Vallier Est,
1er étage (C.P #2)
Québec (Québec) G1K 3P9
Canada
418.522.5561

Du lundi au vendredi,
de 9:00 à 17:00

Laboratoire

14 au 21 janvier 2019

Laboratoire à venir

Ilana Pichon

Think