Audrée Demers-Roberge

Les rythmes naturels

Coproduction

2 au 24 avril 2021

Description

Les rythmes naturels, est un projet d’installation vidéo qui sera formée de trois projections simultanées totalisant environ 15 minutes.

Les rythmes naturels a pour cœur la danse traditionnelle africaine du Sénégal comme expression d’une nature proprement humaine. J’ai invité un danseur Jules Romain Djihounouck et une danseuse Gamou Touré à performer dans des environnements sélectionnés de Saint-Louis au Sénégal. Il est possible de voir la danse wango, la danse sabar qui domine l’ensemble de l’œuvre, ainsi que des mouvements de danse contemporaine et break dance. Yama Reine de Sabar, danseuse sénégalaise, îcone et maîtresse du sabar nous révèle par fragments audio son savoir et nous ramène à la question corps/esprit.

Se révèle ainsi tout au long de l’installation la notion de rythme, qui se déploie dans son don et sa réserve (Giorgio Agamben, 1996). Agamben parle du rythme comme une réserve : un mot qui a autant pour signification de tendre, d’offrir, de présenter que de retenir, de suspendre et de dissimuler. Ainsi s’alternera des segments lents presque figés dans le temps montrant des territorialités parcourues, des environnements marqués par les déchets, animaux d’élevage et autres joints au dynamisme des performances des danseurs. L’ensemble de l’oeuvre jouant ainsi entre intensité et vide, don et retenue. Les danseurs.ses peuvent s’apparenter ou se métamorphosent en poissons ou en végétaux.

L’installation vidéo me permettra de construire une ambiance sonore complexe et dynamique, issue des rythmes à la percussion de Majoro Samb et d’échantillons sonores extraient des environnements typiques de Saint-Louis.

Le matériel audio et vidéo a été récolté lors d’une résidence de production à Le Château – Association Diagn’Art à Saint-Louis au Sénégal en janvier et février 2020.

[1] Deleuze, Gilles. Guattari, Félix. Rhizome introduction. Paris, France : Les Éditions De Minuit. 1976, p. 66

 

Crédit photo: Jules Romain Djihounouck et Gamou Touré (2020) Audrée Demers-Roberge

Ce projet a été réalisé grâce au soutien de la mesure d’aide Première Ovation de la Ville.

Biographie

Audrée Demers-Roberge (Lévis) vit à Québec. Elle a complété en 2019 une maîtrise en arts visuels et un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval avec une année d’étude en Finlande en 2011. Elle a lancée en 2019 avec Amélie Laurence Fortin le livre Roche, Plante, Mer, Bois édité par Vu Photo et réalisé en partie avec une bourse de Première Ovation. Elle présente en ce moment Le temps nécessaire pour construire une œuvre monumentale sur la façade vitrée de l’Oeil de Poisson en codiffusion pour le Jardin d’hiver de Manif d’art. Elle a présentement deux solos en attente (COVID), Symbioses et Symbioses / Dispositifs. Elle a exposé BOUZOU en 2018 dans l’Espace américain de Vu Photo (hors-programmation), exposition nominée au Prix Videre Relève en arts visuels 2019, prix d’excellence des arts et de la culture. Ses œuvres ont été présentées en collectif entre autres en 2020 lors de Panorama projet de diffusion hors-les-murs de Vu Photo (Québec), en 2019 lors de Manif d’art 9 – La biennale de Québec, Si petit entre les étoiles, si grand contre le ciel, volet jeunes commissaires, au Magasin d’Arprim (Montréal), dans l’Espace européen de Vu Photo en 2017, à la Foire en art actuel (Québec) en 2014 et au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (Charlevoix) en 2012. Elle a réalisé des résidences dont Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli), au Centre Sagamie (Alma) et à Le Château – Association Diagn’Art, à Saint-Louis au Sénégal. Elle est présidente du C.A. de Regart, centre d’artistes en art actuel (Lévis).

Collaboration

02_audree_demers_roberge
01audree_demers_roberge

Coproduction

1 décembre 2020 au 30 avril 2021

Coproduction en cours

Catherine Bélanger

Les délices