Résidence

10 au 24 septembre 2018

Description

Mon projet de recherche, à l’aide d’images en mouvement, s’intéresse aux intersections entre le post colonialisme et la représentation politique concernant la Guerre du Golfe de 1984 à 1988. C’est en intervenant sur le matériel visuel se rapportant à cet événement, tel que des films d’archives, des photographies et des couvertures d ‘actualités, que je trace un tableau, une cartographie de les représentations populaires de la Guerre du Golfe. Je m’intéresse à l’idéologie et l’imaginaire construit, établis et propulsés par cette culture visuelle populaire. Dans ce projet, j’analyse l’autoreprésentation de l’hégémonie occidentale faisant autorité de l’imaginaire médiatique.

La Guerre du Golfe révèle les conditions instables et la tension infiltrée et soutenue par la construction de stéréotypes. Je recherche donc ces stéréotypes visuels ratifiés par l’hégémonie politique occidentale et expérimente les possibles permettant d’intervenir dans leur construction. Je créer ainsi des espaces alternatifs permettant l’observation de ceux-ci. Ce processus de fabrication de l’image est à la fois mon outil d’analyse et de création, avec lequel je retrace les débris médiatiques de la représentation de la Guerre du Golfe. J’y introduis des glitchs, des interstices et des moments de ruptures. Révéler et déstabiliser la réciprocité narrative du son et du visuel de ces médias nous permettra de disséquer leur système hégémonique de la représentation ainsi que leur répartition du pouvoir circulant à travers la production et la diffusion de ces images médiatiques.

 

ENGLISH VERSION

 

In this researched-based moving image project, I seek to analyze the intersections of postcoloniality and politics of representation concerning the Gulf Tanker War (1984-1988) by drawing upon the visual materials pertaining to this event such as archival films, photographs, and news coverage. Through tracing and mapping an array of popular representations of the Tanker War, I will be looking at the ideological and imaginative constructs propelled and installed by these public visual cultures. In this project, I analyze the authoritative self-representations of the Western hegemony within the media imagery of the Tanker War to unpack the conditions of instability and tension infused within and sustained by the construction of stereotypes. What I search for are the visual stereotypes which have ratified the Western geopolitical hegemony and test the possibility to intervene in their construction and create an alternative space for observation. In this process, image making is both my creative and analytic tool, with which I trace the debris of media representation of the Tanker War, to which I introduce glitch, gaps, and moments of rupture. Unpacking and destabilizing the interplay between narrative, sound, and visuals in these media materials will help us dissect their hegemonic system of representation and disposition of power in production and circulation of these media imageries.

 

Biographie

Sanaz Sohrabi (Téhéran, 1988) travaille la vidéo expérimentale, l’installation vidéo et tente d’analyser le statut des images comme porte d’entrée d’une investigation plus large autour du rôle des archives comme matériel du temps, de l’espace et du spectacle. Sohrabi regarde les traces visuelles, les actes d’audience et leur disparition réciproque afin d’investir l’impermanence et la malléabilité de l’archivage vidéo et des récits historique. Revoir l’histoire à travers la mémoire et activer son rythme en déstabilisant le contenu des archives résiduelles, a été au centre de sa pratique et de sa recherche.

Elle a obtenu un Baccalauréat à l’Université de Téhéran et une maîtrise de School of the Art Institute of Chicago. Elle est présentement un étudiante au doctorat du Center for Interdisciplinary Studies in Society and Culture à l’Université de Concordia. Elle a, entre autres, obtenu des résidences à ZK/U Berlin en 2018, SOMA Summer School Mexico City en 2017, Est-Nord-Est résidence d’artistes en 2016, Vermont Studio Center en 2015 et Chicago Artist coalition Bolt Program en 2014-2015. Elle a exposé et participé à des festivals incluant Videonale 16 Bonn, Fiva (Buenos Aires, 2016) (premier prix pour les courts-métrages), Images festival (Toronto, 2017), Halifax Independent Filmmakers Festival (2017), Transart Triennale (Berlin, 2016) et Expo (Chicago, 2013).

 

ENGLISH VERSION

 

Sanaz Sohrabi (Tehran.1988) works with experimental moving image, video installation, and objects to analyze the status of the image as a gateway to a larger investigation around the role of archives as the materials of times and spaces of spectatorship. Sohrabi looks at visual traces, acts of view er ship and their reciprocal dis/reappearances to investigate the impermanence and malleability of archival records and historical narratives. Performing history via memory and animating the pace of memory through destabilizing the residual archives have been at the core of her research-based practice and writing. She holds a BFA from University of Tehran and an MFA from the School of the Art Institute of Chicago. She is currently a PhD student at the Center for Interdisciplinary Studies in Society and Culture at the Concordia University. Awarded residencies include ZK/U Berlin (2018), SOMA Summer School Mexico City (2017), Est-Nord-Est résidence d’artistes (2016), Vermont Studio Center (2015) and Chicago Artist coalition Bolt Program (2014-2015). Exhibitions and festivals include Videonale 16 Bonn, Fiva 06 Buenos Aires (first prize for short film), Images festival 2017 Toronto, Halifax Independent Film makers Festival 2017, Transart Triennale 16 Berlin, and Expo Chicago 2013, among others.

Bureaux et studios

541, rue de St-Vallier Est,
1er étage (C.P #2)
Québec (Québec) G1K 3P9
Canada
418.522.5561

Du lundi au vendredi,
de 9:00 à 17:00

POST SCRIPTUM

« Script for Groundless Images est né d’une volonté d’investigation des registres affectifs de militaires et vétérans sur lesquels s’appuie différents complexes militaires et médiatiques pour proposer et soutenir un narration structurée des traumas et de la guerre. Principalement écrit et édité avec du matériel d’archive trouvé sur le site web « Veterans Video History Project » de la « Library of Congress » (É.-U.), Script for Groundless Images focalise spécifiquement sur les entrevues colligées des vétérans de la Guerre du Golfe. Ce projet de collection d’entrevues vidéo, toujours en cours, se base sur les contributions volontaires des membres des familles des vétérans ou provenant de différentes institutions éducatives.

Script for Groundless Images propose la lecture de ces entrevues comme une signature de la représentation guerrière à travers les médias ; dès lors que ceux-ci emploient les images et les archives personnelles comme « memorabilias » afin de faciliter la création d’une narration hégémonique, unilatérale. Ces entrevues vidéos sont elles-mêmes des archives résiduelles mais contiennent à la fois d’autres formes de fragments d’archives photographiques et différents artefacts que les vétérans ont collectionnés pendant leur participation à la guerre.

Pour ce projet, j’ai travaillé avec un comédien improvisateur afin de créer une entrevue factice. En somme, j’utilise les archives vidéos comme pour fabriquer une histoire parallèle qui tente de s’insérer à travers les archives vidéo authetiques. C’est alors que Script for Groundless Images rompt et réinvente le fil conducteur voulu par la « Library of Congress » pour laisser place à l’incertitude et à l’aspect performatif des entrevues comme un outil de fabrication de la vraisemblance et de la remembrance.» – Sanaz Sohrabi, 2018

 

ENGLISH VERSION

 

“Script for Groundless Images” unpacks the affective registrars upon which military and media complexes rely to propel and sustain a homogeneous narrative of trauma and war. Written and edited, mostly, with archival material from the Library of Congress Veterans Video History Project, “Script for Groundless Images” primarily focuses on the interviews gathered from the veterans of the Persian Gulf War. The Veterans Video History Project comprises an ongoing collection of video-interviews contributed mostly either by veterans’ family members or various educational institutions. “Script for Groundless Images” looks at interview as a signature of media representation of war, which also employs images and personal archives as ‘memorabilias’ to facilitate the dominant narrative. These video-interviews are themselves archival residues while containing other forms of archival fragments such as photographs and various artifacts which interviewed veterans have collected during their involvement in the war. For this project, I worked with an actor and improvisor to create an interview which takes these video-archives both as its method and content to fabricate a parallel story and embed it back within these video archives. “Script for Groundless Images” divests from a cohesive storyline, which is the objective of the Library of Congress project. It reveals the uncertainty and performativity of interview as a tool for truthmaking and recollection.

Source image: Ricardo Savard (2018)
still7
Source image: Sanaz Sohrabi (2018)
still14
Source image: Sanaz Sohrabi (2018)