Geneviève Thibault

Corps habité

Exposition

13 janvier au 11 février 2024

Vernissage

12 janvier 2024 / 17:00 - 20:00

Description

Entre 2017 et 2019, Geneviève Thibault réalise le projet photographique et sonore blanc. en collaboration avec les Ursulines de Québec. Celui-ci témoigne d’une manière d’habiter singulière et d’un événement historique, soit le déménagement des Ursulines après 375 ans de présence dans le Vieux-Québec.

En 2019, l’artiste explore la vidéo 360 à la chapelle des Ursulines. Elle souhaite offrir cette vidéo aux religieuses afin qu’elles puissent s’y recueillir à distance. L’installation qu’elle crée ensuite rend présente l’expérience de visionnement de la vidéo 360 par les Ursulines ainsi que leurs différentes réactions verbales et corporelles tandis qu’elles retrouvent ce lieux qui leur est cher, quitté quatre ans plus tôt.

À travers cette installation et l’environnement sonore conçu par Thibaut Quinchon, les espaces et les temporalités se confondent. Corps habité est étroitement lié au questionnement actuel de l’artiste entourant la pratique du documentaire. Contrairement à ses projets précédents, l’habiter n’est pas directement montré. Elle explore ici la traduction d’un espace et ce, par différentes intermédiaires (la réalité virtuelle, la description verbale, le corps, les sens, l’empathie).

L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec, La Bande Vidéo, Espaces F, PRIM et le Conseil des arts du Canada pour leur soutien ainsi que la communauté des Ursulines de Québec pour sa participation.

BIO

Geneviève Thibault vit et travaille à Matane. À travers une réflexion sur l’habiter, elle questionne les soi-disantes frontières entre l’espace public et l’espace privé, l’identité et l’altérité, le territoire intime et le tissu social. Elle utilise la photographie, la vidéo et l’écriture pour créer des représentations sensibles du réel vécu ou observé. Ses projets photographiques ont fait l’objet d’expositions individuelles au Québec et en Ontario. Elle est lauréate 2019 du Prix international des Nouvelles Écritures (Freelens, France) pour la petite œuvre multimédia L’amour, la mort…Depuis l’intégration de l’écriture à sa pratique, en 2022, ses textes ont fait l’objet de plusieurs publications et diffusions en centres d’artistes. Corps habité est la toute première installation vidéo créée par l’artiste.

Galerie de La Bande Vidéo

620, Côte d’Abraham
Québec (Québec) G1K 3P9
Canada

Du jeudi au dimanche
12h à 17h

Collaboration

Corps_habite_EspacesF_202307
Corps habité (vue de l'installation), Geneviève Thibault, 2023 Présenté à Espaces F / Photo par Mathieu Savoie
1
Corps habité (vue de l'installation), Geneviève Thibault, 2023 Présenté à Espaces F / Photo par Mathieu Savoie

Exposition

11 mai au 9 juin 2024

Exposition à venir

Roberto Santaguida

First Fifth